Stimulation multisite.

La resynchronisation cardiaque est une technique de traitement de l'insuffisance cardiaque par pose d'un stimulateur cardiaque spécial permettant la délivrance d'une stimulation électrique simultanée sur plusieurs points des ventricules. Elle est appelée également stimulation multisite.

Cette fonction de resynchronisation peut être couplée à une fonction de défibrillateur automatique implantable donnant un défibrillateur multi site.

 

Pour quels patients ?

 

La stimulation mulisite concerne environ 10 % des patients bénéficiant de la pose d’un stimulateur et 40 % de ceux ayant un défibrillateur.

Elle est indiquée pour aider la contraction cardiaque dans certains cas d’altération de fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG, c’est-à-dire fatigue du muscle cardiaque).

Elle est utilisée pour corriger le ralentissement de l’influx électrique qui commande cette contraction. En effet, quand le ventricule fonctionne moins bien, il a tendance à se dilater et finit souvent par moins bien assurer le débit cardiaque. La diffusion de la commande électrique n’étant pas assez rapide, certaines parties des parois du ventricule se contractent en retard (asynchronisme) aggravant l’inefficacité de la contraction.

 

 

Quelle particularité technique ?

 

Alors qu’une partie de ce traitement et de l’intervention est identique à la pose et au suivi d’un stimulateur ou d’un défibrillateur (voir chapitres), la spécificité de la resynchronisation cardiaque est liée à la pose d’une électrode supplémentaire pour la stimulation du ventricule gauche. La procédure est réalisée au bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale avec une durée variable selon l’accessibilité de la veine ciblée.

Cette électrode requiert plus de technicité que la simple pose des sondes classiques oreillette et ventriculaire droites. Contrairement à celles-ci, qui sont fixées à l’intérieur des cavités cardiaques avec un abord simple et une certaine liberté de mouvement, la sonde ventriculaire gauche doit être placée au travers d’une veine qui s’abouche dans l’oreillette droite : le sinus coronaire. Grâce à un parcours dans cette veine, la sonde sort à la périphérie du cœur pour atteindre le réseau veineux de la paroi latérale du ventricule gauche

Il est parfois difficile de positionner cette sonde du fait des variations anatomiques. Ceci explique un taux de succès d’implantation estimé dans les différentes séries entre 85 et 90 %. En cas d’échec, d’autres techniques peuvent être proposées par voie chirurgicale par exemple.

Complications et surveillance

 

Les complications sont celles de la pose d'un stimulateur cardiaque : problèmes infectieux, hématome local, déplacement d'une ou plusieurs sondes.

La surveillance se fait par le positionnement d'une antenne au niveau de la peau, au-dessus du boîtier du stimulateur, permettant l'interrogation et le réglage des différents paramètres de ce dernier. Le réglage doit être optimisé de manière à ce que le stimulateur cardiaque marche en permanence avec la meilleure synchronisation possible entre les deux ventricules.

Les précautions d'emploi (contre-indication à l'utilisation de plaques à induction pour la cuisson, précautions lors de l'emploi d'un téléphone mobile…) sont les mêmes que pour un stimulateur cardiaque normal.

 

Le boîtier peut être muni d'un système de surveillance par télémédecine par l'intermédiaire d'une valise dialoguant avec celui-ci et avec le centre implanteur grâce à une ligne téléphonique sans fil dédiée. Le médecin peut ainsi être prévenu de tout évènement particulier concernant la pile (dysfonction d'une sonde, survenue d'un trouble rythmique...)

 

Quels Résultats ?

 

Chez environ 80 % des patients bien sélectionnés, la resynchronisation cardiaque améliore nettement l’état cardiaque avec meilleure qualité de vie, baisse des symptômes, baisse du taux d’hospitalisations pour insuffisance cardiaque et baisse de la mortalité.

 

 

 

Renseigner vos disponibilités directement sur votre téléphone portable

  • Recevoir des notifications de missions de remplacement seulement si vous êtes disponible
  • Accepter ou refuser les vacations en un simple clic
  • ·Découvrir de nouveaux services

Whoog est un logiciel et une application basée sur le volontariat qui permet de soutenir la continuité des soins en laissant le choix aux soignants.

Pour plus d’information, vous pouvez contacter la direction des ressources humaines : 03 22 35 48 48